Derniers avis


DERNIERS AVIS


dimanche 20 octobre 2013

Les Ames Croisées, de Pierre Bottero

Pour des infos sur l'auteur, voir le billet

Illustration : Gilles Francescano
Présentation de l'éditeur : Nawel vit à Jurilan, le royaume des douze cités. Aspirante comme ses amis Philla et Ergaïl, elle va choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu'elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s'interroge sur sa place dans cette caste et sur la voie qu'elle doit suivre... Un roman de fantasy dont les fils croisent Les Mondes d'Ewilan et L'Autre, mais aussi une réflexion profonde sur le destin et la responsabilité, l'ambition et la sincérité, le hasard et la force des rêves.

C'est la deuxième fois que je lis ce roman, et il m'a laissé exactement les mêmes impressions que la première fois. Un coup de coeur, mais beaucoup de regrets à l'idée que Bottero n'aura pas l'occasion de poursuivre ce qui s'annonçait comme une trilogie passionnante.

Passionnante à cause des relations entre ce livre, Les Mondes d'Ewilan et L'Autre : il y a une foule de références plus ou moins subtiles à ces univers mais qui ne gênent absolument pas la lecture pour qui n'a pas lu les autres trilogies de l'auteur. C'est pour la suite que cela aurait été nécessaire. On imagine aisément que Nawel se serait trouvée au coeur d'une histoire marquée par des ponts bâtis entre l'histoire des 7 familles et des héros de Gwendalavir.
Mais ça, cela aurait été pour les tomes suivants. Ici, pas besoin de saisir toutes les allusions et tous les indices qui apparaissent pour savourer cette histoire. Heureusement, ce premier tome se suffit à lui-même et ne laisse pas le lecteur en plein milieu de l'action : cela aurait été simplement insupportable.

Nous suivons l'histoire de Nawel, une jeune fille née et élevée dans l'une des familles les plus puissantes du Jurilan. Modelée par son environnement, elle fait preuve d'égoïsme, d'orgueil et de vanité. Elle est de plus complètement inconsciente d'être le produit des manigances de la haute société jurilane et de sa famille en particulier. Bref elle apparaît au départ comme une gamine à qui quelques claques ne feraient pas de mal. Bottero réussit donc à la rendre assez antipathique au départ, peut-être un peu trop.

Arrive le moment où les conséquences désastreuses d'une décision irréfléchie brisent quelque chose en Nawel, qui commence à se libérer des illusions dont on a voulu régenter sa vie. Comprenant qu'elle risque de se voir dépouillée de toute possibilité de choix, elle décide de réagir avant et s'oppose à sa famille et à ce que tout le monde attend d'elle. C'est en faisant cela qu'elle s'engage sur une voie inattendue : elle intègre la dixième des grandes castes, les Armures, au lieu de celle qui lui était apparemment destinée. A partir de ce moment, Nawel va apprendre l'importance des choix que l'on fait, la place du hasard et du destin dans l'existence, et mûrir petit à petit au cours de son apprentissage vers le moment où elle portera l'une des plus puissantes armes du royaume.

La lente et profonde évolution de Nawel est extrêmement bien amenée. Bottero ne fait pas l'erreur d'un changement trop facile et complet. Il ne s'agit que du début du cheminement de son héroïne, et on regrette encore une fois de ne pas pouvoir constater où l'amèneront ses choix. Il ne faut pas croire pour autant que l'évolution est bégnine : les réflexions proposées dans ce petit roman sont vertigineuses et amenées avec justesse. Les personnage secondaires, bien moins développés, n'en sont pas moins réussis pour la plupart : Philla, Ergaïl, Louha, Lyiam et Anthor sont tous savoureux à leur manière.

Les descriptions sont époustouflantes, d'un niveau encore supérieur à celles que l'on pouvait trouver même dans Le Pacte des Marchombres. Sur ce plan là la plume de Bottero a encore pris une nouvelle dimension. Il nous introduit à un univers très riche, très beau et avec sa dose d'originalité. Il y a bien sûr quelques éléments familiers, mais Bottero a réussi à donner une identité propre à ce monde et au royaume de Jurilan, de la même manière que Nawel est une héroïne très différente d'Ewilan et Ellana.

Une lecture à savourer sans modération.

Lecture pour le Big Challenge et le Baby Challenge Fantasy Livraddict 2013 :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire