Derniers avis


DERNIERS AVIS


dimanche 8 septembre 2013

Loup, y es-tu ?, de Henri Courtade

L'auteur : Henri Courtade, né en 1968, est biologiste. Depuis 2010 et la sortie de Loup, y es-tu?, il a enchaîné avec une épopée "historique" (Lady R et sa suite Lady A) et un thriller (A la vie, à la mort)


Présentation de l'éditeur : Et si les personnages maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement? Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs... Tapies dans l'ombre de Hitler ou sous les feux des projecteurs des plateaux télé, elles tiendraient entre leurs mains expertes le devenir de l'humanité. Sinistre tableau! Si de tels monstres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également ; qu'en ce début de XXIe siècle, ces personnages merveilleux s'éveillent et décident de se battre. Et alors... qui sait de quel côté la balance pencherait?

Premier roman de l'auteur, Loup, y es-tu ?, fable mâtinée de thriller, se joue des codes du conte de fées et du fantastique pour entraîner le lecteur dans une aventure captivante.


Voilà une lecture en demi-teinte. Indéniablement, Henri Courtade a une écriture fluide et a choisi un style adapté au contenu de son récit. Il y a une intelligence certaine dans l'écriture. Cela dit il y a aussi quelques maladresses, quelques traits d'humour qui ne portent pas, mais pas de quoi fouetter un chat.

Par ailleurs, le roman commence sur les chapeaux de roues et les premiers chapitres sont très séduisants. 
Oui mais voilà, ça ne dure pas. Le principal reproche que je ferais à ce livre, c'est la baisse continuelle de régime que j'ai ressentie, au point que le dénouement m'a semblé bien fade par rapport à la tension que l'auteur a instauré assez efficacement dans la majeure partie de l'histoire. J'ai également eu la sensation que le fait de distinguer deux intrigues - le destin de Blanche Neige et du Petit Chaperon Rouge d'une part, et la quête des Nains d'autre part - a encore ajouté à cette baisse de régime.

Bien sûr, il y a quelques idées intéressantes, sympathiques. Mais ces idées ne suffisent pas à classer le thème comme original. J'ai l'impression que cette "originalité" dont parlent certains, à propos de l'idée d'une réappropriation des contes à l'époque moderne, est illusoire. Ou en tout cas elle est fortement amoindrie par le fait que l'idée a déjà été traitée en plusieurs endroits. Bien sûr, on pense aux séries télé Grimm et Once upon a time, mais surtout - surtout ! - aux excellents comics Fables, qui eux sont bien antérieurs. Face à cela, difficile de se contenter des quelques détails bien pensés par l'auteur pour oublier le problème de rythme et d'intensité.

Somme toute il n'y a quand même pas de catastrophe majeure, et c'est une lecture agréable. Mais loin du coup de coeur que d'autres ont pu avoir. Cela dit le roman suffit à comprendre qu'Henri Courtade est un bon écrivain, et j'ai l'intention de lire ce qu'il a fait dans d'autres genres pour voir si j'y trouve d'avantage mon compte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire